Accueil - Actualités - Portfolio - Récits - Climatologie - Contact - Liens

Récits kérauniques - 04 Mai 2015


1ère salve : développements pluvio-orageux


Dans un flux rapide de sud-ouest, des orages potentiellement forts devaient éclater sur un large quart Nord-Ouest (mais plus
particulièrement du Centre-Ouest à la Picardie/Champagne). Cette dégradation orageuse devait ainsi se dérouler en deux étapes :
- Une première salve dès le milieu d'après-midi, prenant naissance entre Pays-de-la-Loire et Nord Poitou-Charente, se dirigeant
ensuite vers le Centre, le Bassin-Parisien, puis la Picardie/Champagne en soirée et début de nuit.
- Une deuxième salve (la plus violente) en soirée et nuit, se développant au large des côtes Charentaises et Girondines, puis touchant
essentiellement le Centre-Ouest du pays avant de se décaler vers le nord-est en perdant en vigueur.

En matinée, nous (moi et Damien Belliard) partons donc d'Angers pour rejoindre l'extrême Nord-Ouest de la Vienne, du côté de Pouançay. Malheureusement, l'ambiance est fraîche et très maussade, avec dans un premier temps beaucoup de nuages bas, puis une pluie faible à modérée jusqu'en milieu d'après-midi. Nous sommes assez pessimistes car la situation (notamment au niveau du timing) ne se passe pas vraiment comme prévue. Il faudra attendre la fin d'après-midi pour observer les premiers développements orageux (faibles), d'abord sur la Vendée, puis sur le Maine-et-Loire et le Nord Poitou. Ces cellules orageuses sont souvent faibles, mais de plus en plus nombreuses en progressant vers le nord et le nord-est. Les orages seront d'ailleurs plus vigoureux plus au nord, entre Beauce, Picardie et Champagne en soirée.
De notre côté, nous serons donc touchés pas plusieurs cellules pluvio-orageuses sans virulence particulière, mais aux structures parfois intéressantes (photo 2), avant que le ciel ne veuille enfin se dégager (photo 3).

La suite, avec la deuxième salve orageuse, c'est par ici !
Facebook Twitter Google Plus Linkedin

©Robin Richard - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.