Accueil - Actualités - Portfolio - Récits - Climatologie - Contact - Liens

Récits kérauniques - 26 Avril 2015


Arcus en pagaille


Ce 26 Avril, la première véritable dégradation organisée de la saison devait avoir lieu, notamment sur un axe s'étirant de la région
Midi-Pyrénées à la Champagne.

En début de matinée, nous (moi et Damien Belliard) partons donc depuis Angers, en direction de l'Allier/Saône-et-Loire.
Sur la route, nous rencontrons dans un premier temps de fortes précipitations pluvieuses entre l'Anjou et le Sud de la région Centre
(Indre-et-Loire puis Indre).
Vers 12h, nous arrivons à devancer cet amas pluvieux, qui tend de plus en plus à prendre un caractère orageux dans sa partie Sud-Est. C'est alors qu'au sud-est de Vierzon, nous rencontrons notre premier arcus (photo 1). A ce moment, l'activité électrique est nulle, mais l'instabilité semble de plus en plus importante à l'avant du front. En effet, alors que nous progressons vers le Sud du Cher, celui-ci devient rapidement électrique et nous observons plusieurs arcus (photo 2). Le front orageux finit donc par nous rattraper du côté de Saint-Amand-Montrond. La pluie tombe alors fortement, accompagnée de fortes rafales de vent, et d'éclairs assez proches...

Plus tard, en début d'après-midi, nous arrivons sur l'Allier où le ciel est plutôt dégagé (avec 22°C), mais où les bourgeonnements sont de plus en plus massifs. L'une des premières monocellules se forment sous nos yeux à l'Est de Montluçon, et quelques minutes plus tard nous avons alors droit à une très forte averse de pluie (fort ruissellement).
Nous nous dirigeons ensuite plus à l'est, afin de rejoindre un point de vue du côté de Bourbon-Lancy. De là, nous observons les orages évoluer sur le centre de l'Allier, se rapprochant doucement de notre position.
Vers 17h, une cellule orageuse très pluvieuse remonte dans notre direction, tandis que nous observons passer un arcus plus au nord-ouest (photo 3). Comme sur de nombreuses régions (notamment entre Midi-Pyrénées et Bourgogne), les cellules qui nous concernent sont très pluvieuses, avec parfois quelques chutes de grêle et des rafales de vent.
La dernière photo illustre la forte humidité présente en début de soirée après le passage des orages (il ne fait plus que 12°C à ce moment là, et l'activité électrique décline assez rapidement).
Facebook Twitter Google Plus Linkedin

©Robin Richard - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.