Accueil - Actualités - Portfolio - Récits - Climatologie - Contact - Liens

Récits kérauniques - 24/25 avril 2011


Orages printaniers


Dès le milieu d'après midi, de nombreux orages monocellulaires se développèrent çà et là entre le Centre-Ouest et le Nord-Est du
pays. De mon côté, il ne s'agissait pour le moment que de quelques Cumulus Congestus qui bourgeonnaient vers le sud et l'ouest, les
orages les plus proches étant situés sur l'extrême Sud de l'Yonne, ainsi que sur la Nièvre.

Un peu plus tard, les Congestus prirent de l'ampleur et évoluèrent en Cumulonimbus vers Gien et Dampierre-en-Burly (photo 1) où le
tonnerre se fit entendre à plusieurs reprises. Il faisait chaud et lourd, le vent soufflait légèrement et les grillons s'en donnaient déjà à cœur joie.

Vers 19h, de nouvelles cellules orageuses se formèrent sur l'Ouest de l'Yonne et glissèrent petit à petit sur le Sud-Est du Loiret. Un premier orage passa non loin d'ici et donna quelques coups de tonnerre, tandis qu'un autre monocellulaire arriva par l'est en prenant la même trajectoire que la précédente cellule (photo 2).

En début de soirée, l'agitation s'estompa, le soleil se coucha et les cellules orageuses moururent à petit feu. Il faudra attendre le début de nuit pour que l'activité orageuse reprenne petit à petit.
Et, alors que j'espérais que le multicellulaire qui se trouvait dans la région de Troyes allait arriver jusqu'ici (je commencais déjà à observer des flashs dans sa direction), de nouvelles cellules naquirent sur le centre du Loiret (malheureusement peu photogéniques), avant de s'éloigner.
Après ce regain d'activité, l'attente fut longue. Je devais me contenter du chant des grenouilles, Rossignols et grillons, du son de quelques coups de tonnerre, et de l'observation de flashs plus ou moins nombreux vers l'est, le nord-ouest et l'ouest.

Mais, vers 00h30, alors que j'observais l'orage multicellulaire approcher par l'est-nord-est du fait de ses nombreux flashs, j'assistai à la naissance d'une cellule orageuse, non loin d'ici vers le nord. Elle ne donna que des éclairs intra-nuageux dans un premier temps, puis quelques impacts (photo 3) qui me permirent de voir qu'un "roll cloud" approchait par le nord-est (photo 4).
Enfin, alors que l'activité électrique nuageuse de la cellule restait importante, le "roll cloud" continua son chemin rapidement et passa au dessus de moi, accompagné de rafales de vent modérées. Quelques minutes plus tard, de puissants impacts (parfois positifs et très lumineux) tombèrent non loin d'ici, et la pluie fit son apparition.
Facebook Twitter Google Plus Linkedin

©Robin Richard - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.